AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur la nouvelle version de GGTR !
Wolfyface, galuche_cauet, wild.hapiness, littlem et .QUEENA sont ravies de vous présenter leur nouveau projet
Nous recherchons les personnages de la série
Blair, Serena, Vanessa, Dan, Jenny... Viens jeter un coup d'oeil
Charlotte Archibald recherche son époux
Alors n'hésite pas à prendre Nathaniel Archibald, je suis persuadée qu'elle te fera plein de bébés et de bons gâteaux au chocolat.
Ceelyana Williams recherche son futur copain -ou pas-
Si tu veux plus d'info c'est par ici
N'hésite pas à te faire parrainer
Si tu te sens perdu ou que tu as peur de ne pas t'intégrer.
Le topic commun va être bientôt lancé
Alors inscris-toi vite !
Louys recherche sa soeur jumelle
La jolie Madeline est attendue avec impatience..

Partagez | .
 

 (eliott) flowers for a ghost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



Voir le profil de l'utilisateur
information✤ Ragots échangés : 262
✤ A N-Y depuis : 20/08/2013
My life
My life
Statut civil : en couple avec amy
Age de ton personnage: vingt-deux ans
Relationships:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: (eliott) flowers for a ghost Lun 28 Aoû - 16:20



eliott noah evans

who will bring me flowers when it's over?

Nom: evans, un nom courant en angleterre, son pays natal. il a toujours eu l'habitude qu'on hèle son nom de famille quand il était à l'école, evans taisez-vous, evans sortez de cours, evans vous êtes viré. comme s'il n'était pas assez bien pour que ses professeurs se rappelant de son prénom. Prénoms: juliann eliott noah, il s'est toujours fait appeler par son second prénom, les deux autres n'étant mentionné que sur ses papier d'identité. d'ailleurs il n'a jamais vraiment su pourquoi ses parents l'appelaient par son second prénom. Surnom: son prénom est déjà court, alors on le surnomme très rarement, parfois eli mais c'était le surnom que lui donnait sa petite soeur alors encore aujourd'hui il a du mal à l'entendre de la bouche de quelqu'un d'autre. Age: vingt-deux ans, dont quelques unes de galère Date & Lieu de naissance: dix novembre à londres Nationalité: anglaise Origines: anglo-américaines Métier/Etudes: étudiant et serveur dans un columbus café Situation financière: plutôt moche Statut Civil: en couple avec amélia Orientation sexuelle: hétérosexuelle Groupe: latté Avatar: francisco lawchoski Crédits des gifs: tumblr  


Depuis combien de temps es-tu à New-York?: eliott a débarqué à new-york il y a de cela six ans, alors que sa mère l'avait jeté dehors sans autre forme de procès. ils avaient convenu à une émancipation, c'était la meilleure solution pour traverser la crise que leur famille vivait. son père lui, un new-yorkais exilé à londres au début de sa vie d'adulte, avait gardé un studio dans les bas quartiers de new-york, un studio dont il confia les clés à son fils, s'inquiétant de ce qu'il allait devenir lui qui était si jeune dans une ville qui était si grande. six ans sont passés depuis le jour où le jeune londonnien a débarqué dans la ville qui ne dort jamais, c'était un nouveau départ pour lui, et ces six ans lui ont suffit à se construire une nouvelle vie même si eliott sera, de part ses manies et son accent, l'éternel english man in new-yorkQu'as-tu fait pendant 5 ans?: guérit. en cinq ans, eliott a guérit, il a fait son deuil aussi, il a panser ses blessures et enterré ses démons. il y a de cela cinq ans, c'était encore un adolescent rongé par la douleur, et par toutes formes d'addictions, la plus inquiétante étant son addiction à l'héroïne. c'était un gamin perdu, on n'aurait pas parié un sous sur lui, il se droguait, n'était plus scolarisé, ne mangeait plus, ne dormait plus. il a tenté de se suicider aussi, à plusieurs reprise, mais ce n'était pas son heure, jamais. puis finalement, il y a des gens qui ont fini par parier sur lui, croire en lui. deux jeunes femmes, d'abord clélia qui l'a invité à vivre avec elle, puis amelia qui est devenu l'amour de sa vie. si aujourd'hui, cinq ans plus tard, il est debout et en vie c'est certainement grâce à ces deux femmes. il s'en est sorti, a repris ses études et est entré à la fac, il a trouvé un boulot au starbuck pour rembourser son prêt étudiant et il a emménagé avec amelia. voilà ce qu'il a fait en cinq ans, il a guérit, a repris sa vie en main. Où te vois-tu dans 10 ans?: c'est une question difficile pour eliott, il a déjà du mal à se projeter au lendemain alors dans dix ans? peu importe où il sera, et ce qu'il fera, il espère que ce sera avec amelia. peut-être qu'il sera papa? peut-être qu'il habitera à l'autre bout du monde? personne ne sait de quoi demain sera fait, il en a conscience mieux que quiconque. Que penses-tu du retour de Gossip Girl?: c'est une mauvaise chose, une très mauvaise chose. il n'a heureusement jamais trop été la cible de gossip girl, mais des gens de son entourage en ont pâti, et l'idée qu'un magasine déverse ses ragots dans le seul but de blesser les gens, les discrédités ou les rabaisser dégoute eliott. chacun a ses secrets, et personne n'a le droit de les étaler sur la place publique comme ça.
 

juliann eliott noah evans + vingt-deux ans dont six passés dans la ville qui ne dort jamais + londonien en exile, il garde l'accent très prononcé de son pays d'origine et ses manies très british + il se sent responsable de la mort de sa petite soeur cassyopée, elle était la seule personne qui ai vraiment compté pour lui en angleterre, sa mère ne l'a jamais supporté parce qu'il était selon elle la honte de la famille et son père lui cognait dessus pour passer sa colère et son sentiment d'échec + il n'a jamais été le fils dont ses parents rêvait, pas très bon à l'école il préférait faire du skate et de la musique. ses parents ne l'ont jamais vraiment aimé et quelques mois après le décès de cassyopée ils ont tous les trois convenu à une émancipation, il devait partir du foyer familial + il est tombé dans la drogue quand il est arrivé à new-york et a essayé de se suicider plusieurs fois, sans jamais vraiment y parvenir, il se réveillait inlassablement dans sa chambre d'hôpital, il aurait voulu donné sa vie pour sauver celle de sa soeur, et il ne supporte pas qu'elle soit morte et que lui ai survécue + malgré de longues années au fond du gouffre il a fini par s'en sortir, il a rencontré amelia à l'hôpital et elle est devenue sa petite amie, il lui doit la vie et il le sait. il est fou amoureux de sa petite amie depuis le jour où il la rencontré devant un distributeur automatique à l'hôpital.  



Pseudo: little m. Prénom: marie Age: vingt ans Ville/Pays: rouen, france Comment avez-vous connu le forum?: c'était il y a bien longtemps, dans une galaxie fort lointaine Que pensez-vous du forum?: il est parfait DC ? TC ? : april et prim Un petit mot?: love  roi




_________________
    hopeless
    you're my end and my beginning △ How many times do I have to tell you? Even when you're crying you're beautiful too, the world is beating you down, I'm around through every mood. You're my downfall, you're my muse, my worst distraction, my rhythm and blues. I can't stop singing, it's ringing in my head for you. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

avatar



Voir le profil de l'utilisateur
information✤ Ragots échangés : 262
✤ A N-Y depuis : 20/08/2013
My life
My life
Statut civil : en couple avec amy
Age de ton personnage: vingt-deux ans
Relationships:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (eliott) flowers for a ghost Lun 28 Aoû - 16:20



L'histoire

lost causes are the only causes worth fighting for




quinze ans.

Votre fils ne réussira pas dans cet état d'esprit, madame evans. Eliott soupira, affalé sur le siège en face du bureau de la directrice. Un bulletin de notes catastrophique, une directrice en colère, et une mère embarrassée, tout ça ne faisait pas très bon ménage. Je ferais tout ce que je peux pour reprendre en main le comportement d'Eliott, je ne comprend pas, mon mari et moi avons tout fait pour l'éducation de notre fils. Parfois il ne suffit pas que les parents aient de la volonté, les efforts doivent venir de l'enfant. La vieille femme d'une aigreur probante dévisagea le jeune evans, l'entrevue se finit avec la conclusion qu'Eliott était certainement une cause perdu. Dans la voiture familiale, la colère de madame evans était palpable, elle criait, jurait. Rentré à la maison, ce fut au tour de son père de lui crier dessus. et de le gifler. comme d'habitude. il disait que la violence ferait de lui un homme, un vrai, que ça allait l'endurcir, alors il lui cognait dessus, encore. Plus de skate. Plus de musique. sur ces mots, l'adolescent couru à toute jambe pour aller se réfugier dans sa chambre et pleurer. Le skate et la musique, c'était sa vie. Une autre grande partie de sa vie entra dans sa chambre, une enfant aux belles boucles châtain claires âgée d'à peine trois ans. Eli pourquoi tu pleures? la petite se hissa sur le lit de son frère et se glissa sous son bras. Parce que j'suis un raté Cassie. la petite se blottit contre son frère, attristée Non, t'es pas un raté, t'es le meilleur frère du monde.

quinze ans.
Votre fils est anorexique, madame.  la jeune femme tomba des nues. Anorexique? son visage avait blêmit en une seconde, et Eliott restait silencieux, assis sur le lit de consultation les jambes battant dans le vide. Le diagnostique n'était pas dénué de sens, en réalité depuis son enfance il n'avait jamais été un gros mangeur, pendant les repas de famille il ne touchait pas à son assiette et préférait aller manger trois chips en douce après. Et il lui arrivait d'aller vomir après les repas. Quelque fois. Souvent en fait. Mais ça ne l'avait jamais inquiété, il ne s'était jamais posé de question à propos de son alimentation. La nouvelle ne semblait pourtant pas le troubler, non en fait il avait un curieux sentiment de satisfaction. Il avait trouvé quelque chose que sa mère ne pouvait pas contrôler. Sur le chemin du retour de l'hôpital, il dû supporter les sermons interminables de sa mère, encore une fois. Au lieu de lui donner l'aide dont quelqu'un de malade aurait eu besoin, elle lui reprocha de toujours vouloir ramener l'attention sur lui. Durant le repas, madame evans obligea son fils à manger, bien plus que d'habitude, et finalement Eliott parti de table avec des maux d'estomac abominables. Crise de plus dans la maison evans, son père demanda à son épouse de se calmer, et les cris retentirent dans toute la maison. Eliott partit se réfugier dans sa chambre, s'allongea sur son lit et écouta ses parents hurler. Il était toujours le sujet de toutes les disputes. Au sujet du skate, de ses notes, de son attitude, et maintenant de son anorexie. Alors que les insultes fusaient dans le salon, il ne put s'empêcher de courir aux toilettes pour rejeter son dîner. Ca lui faisait un mal de chien, et des fines gouttelettes de sueur perlaient sur son front. Il resta assis contre le mur à côté des toilettes, titubant. C'est sa petite soeur qui vint le trouver, attristée de voir son frère souffrir ainsi. Eliott? osa à peine souffler la petite, à quelques mètres de son frère. Cassie, t'inquiète pas ça va ma puce.  il essaya de sourire, mais ses lèvres se déformèrent en une grimace de douleur. La petite fille se précipita vers son frère Eliott! et se blottit contre lui. Cassyopée était certainement la seule personne de sa famille pour qui Eliott aurait donné sa vie. C'était son soleil, il était doux et agréable, même protecteur avec elle. Eli, papa et maman, ils se disputent parce que tu es malade? le jeune garçon haussa les épaules. Oui je crois bien. Pourquoi ils ne te soignent pas? Je sais pas, je crois qu'ils n'aiment pas trop ce genre de maladie. C'est quoi le genre de ta maladie? Elle est dans ma tête..  le silence enveloppa les deux enfants evans, qui finirent par s'endormir dans le couloir.


seize ans.

Eliott était parti avec sa petite soeur et son skate. La petite essaya le skate, tenant fermement la main de son frère. Elle riait aux éclats et son frère était heureux, comme rarement il l'était. Il aurait donné la lune à Cassyopée. Ils devaient aller chercher du pain tous les deux, Londres était leur terrain de jeu. Mais Eliott commençait à avoir d'horrible maux de tête, il essaya de passer outre, mais sa tête commença à tourner, et c'est alors qu'ils traversaient un passage piéton que le jeune homme s'effondra au sol. La petite fille, qui était à quelques mètres plus loin fit demi tour Eliooooott! elle se précipita aux côtés de son grand frère, les larme ravageant son visage et s'agenouilla prêt de lui Eliott! Eliott réveilles toi! Eliott! seulement, il ne se réveilla pas, et une voiture arriva, bien trop vite, avec un conducteur bien trop ivre. Eliott se réveilla trois jours plus tard, ses yeux brûlaient, tout était blanc autour de lui. Un tuyau passait dans son nez et quelque chose lui pinçait le doigt. Des intraveineuses dans le creux de ses coudes, des hématomes, des égratignures partout. Une infirmière s'occupa de lui à son réveil, puis prodigua une batterie de tests au jeune garçon. En fin d'après midi, alors qu'on le raccompagnait dans sa chambre, il croisa ses parents, effondrés dans un couloir. il s'avança vers eux, et tourna la tête vers la chambre devant lui. Cassyopée. Son visage fut transpercé d'horreur et d'effroie, ses yeux s'embuèrent. qu.. qu'est ce? qu'est ce qu'il s'est passé? bredouilla t-il, devant ses parents. Sa mère se mît hors d'elle, et commença à hurler. Tu demandes ce qu'il s'est passé? Avec tes conneries, t'as envoyé ta soeur dans le coma! Pauvre con!  Eliott était perdu, monsieur evans tenta de calmer sa femme, et expliqua l'accident à son fils, qui se brisa. La crise d'hypoglycémie parce qu'il ne mange pas assez, son malaise, l'accident de voiture. C'était de sa faute. À la tombée de la nuit, alors que ses parents devaient partir, il alla dans la chambre de sa soeur, et s'allongea à côté du corps inerte de la petite. j'suis désolé, je suis tellement désolé mon petit ange. j'suis un raté. je t'ai fais du mal. j'suis désolé mon bébé. j'suis tellement désolé... Faut que tu te réveilles ma princesse, faut que tu te réveilles.. Papa et maman ont besoin de toi, et moi encore plus, mon cœur j'ai besoin de toi, t'es la seule à penser que j'ai un avenir quelque part, t'es la seule qui me fait confiance.. Ma princesse s'il te plaît réveilles toi.. son corps tremblait tant les sanglots étaient violents. il pleura une bonne partie de la nuit, et fini par s'endormir, serrant la main minuscule de Cassyopée. Il devait être huit heures, toutes les machines s'affolèrent, toutes, sauf une, qui hurla un sifflement long, et continu. Les médecins débarquèrent dans la chambre, et demandèrent à Eliott de partir, une infirmière l'accompagna dans le couloir. Il se laissa glisser contre le mur, la tête entre ses mains. Il pleurait, il avait peur, tellement peur. Dix minutes plus tard, le verdict tombait. Une infirmière sortit de la chambre, le visage grave et se posta devant Eliott. Le jeune homme se leva avec précipitation, le visage suppliant, tout ce qu'il voulait c'était une bonne nouvelle. Mais la réalité était bien moins belle.  elle était morte. Eliott s'effondra littéralement, et la jeune infirmière dû le rattraper. Il pleura, incapable de reprendre son équilibre, il tremblait, c'était fini. Il avait causé la mort de sa petite sœur, de sa petite princesse.

seize ans

il changea. son visage ne reflétait plus rien, il mangeait encore moins, il maigrissait, pâlissait, il mourrait. passait ses journée dans sa chambre, allongé sous son lit. mais il fatiguait, son agonie dura trois mois. Sa mère, à chaque fois qu'elle le voyait, lui lançait un regard accusateur. elle lui répétait souvent qu'il était l'unique responsable de la mort de cassyopée, qu'il causait la ruine de la famille. et ce jour là, elle lui rappela, une fois de trop sans doute. il sortit subitement de sa léthargie pour courir jusqu'à la cuisine, et dans un geste désespéré, il se trancha les veines. La lame, froide, pénétra sa peau et il sentit son sang ruisseler sur sa main, il voyait sa mère s'agiter devant lui, mais les sons étaient déformés et bientôt se fut sa vue qui se troubla, avant de sombrer brutalement dans le néant. Il aurait tant voulu mourir. il se réveilla deux semaines  plus tard, encore une fois branché de partout, nourrit en intra-veineuse. sa mère pleurait, épuisée, son père essayait de la calmer, comme d'habitude. mais ils n'étaient pas là pour pleurer à son chevet, non ils étaient là pour lui annoncer quelque chose. eliott, eliott j'en peux plus. je ne veux plus que tu reviennes à la maison. alors, c'était ça. il était viré de chez lui, de sa grande maison en plein centre de londres. quand sa mère s'eclipsa, son père lui expliqua qu'il avait un appartement à new-york, dans les bas quartier, c'était pas grand chose, mais c'était déjà ça, il lui donnerait de l'argent régulièrement, autant qu'il peut. et qu'il était désolé, mais qu'il ne pouvait pas contre-dire sa femme. il devait partir. alors quand il sortit de l'hôpital, il s'empressa de faire ses valises. encore affaiblit, le moindre geste était une torture, mais il ne lui fallut que peu de temps pour boucler ses bagages. il avait besoin de partir, besoin de fuir, c'était trop pour lui, il n'y avait plus personne ici qui pouvait l'aider. le soir venu, sans dire un mot il s'éclipsa de la maison, il refusait de passer sa dernière nuit à dormir près de son immonde génitrice, ou de son père qui tentait de se racheter une conduite malgré tous les coups qui lui a donné. non, sa dernière nuit, il ne la passerait pas sous le même toit qu'eux. il alla acheter un immense bouquet de roses blanches, dépensant ainsi jusqu'à son dernier centimes, puis prit la fuite en direction du cimetière. " cassyopée nahla blue evans " les lettres gravées en doré sur le marbre froid lui briser le coeur un peu plus. il déposa ls fleurs sur la pierre tombale et s'agenouilla devant, ses yeux rougis de douleur.  Je viens te dire au revoir jolie princesse. Je m'en vais pour de bon. Je vais à New-York. Je suis sûre que tu aurais adoré New-York, c'est encore plus grand que Londres, plus beau aussi. Je..  sa voix se brisa, il ne pouvait plus rien dire, et s'effondra en larmes, silencieusement, devant la sépulture de sa soeur. c'était bien trop déchirant, bien trop douloureux. le jeune garçon resta là toute la nuit, à pleurer, une plaie béante à la place de son coeur.

dix-sept ans.
anorexie, tentative de suicide, drogue, alcool, bagarres de rue. la vie d'eliott n'était pas très belle, mais eliott, le gentil garçon de londres, plein de bonnes attention et fan de skate était toujours là, quelque part. derrière ses remparts et sa tristesse qui le dévorait. il n'autorisait personne à l'appeler eli, ce surnom seule sa soeur l'utilisait, avant. et il ne parlait pas non plus de la cicatrice, qui cisaillait son ventre, que lui avait laissé l'accident de voiture, et encore moins les traces de tentatives de suicide sur ses bras. il n'était plus qu'un drogué qui errait dans new-york, peu convaincu de retrouver une raison de vivre, de respirer. il est vide, et brisé. mais sa vie fini par prendre un autre tournant, tout d'abord il rencontra clélia, une jeune femme qui se prit d'affection pour le gamin, qui le convaincu même de venir habiter chez elle. elle devint une sort d'ancre, quelqu'un sur qui eliott pouvait compter, quoi qu'il advienne. puis il l'a rencontra elle. il était à l'hôpital pour une énième tentative de suicide, il voulait manger des cacahuètes mais ce fichu distributeur ne fonctionnait plus et le sachet était resté bloqué à l'intérieur, c'est à ce moment là qu'elle est entré dans sa vie. une jeune femme qui avait plus ou moins son âge, elle était belle, tellement belle. et elle avait ce sourire qui avait électrisé eliott. ils ne cessèrent de se croiser, elle combattant une maladie et lui combattant la vie, leurs chemins s'entremêlaient inexorablement. elle lui donnait l'impression d'avoir de nouveau un raison d'y croire, il ne pensait qu'à elle, la revoir, le faire sourire encore. ils finirent par sortir ensemble, pour de vrai. il en était certain, amélia était la femme de sa vie. malheureusement, les vieux démons d'eliott mirent à mal leur relation, ils se séparèrent même quelques jours, ou semaines peut-être, parce qu'eliott avait replongé, parce qu'il était infichu de parler de ses problèmes à amélia, et parce qu'ami était trop malade pour supporter un petit-ami accroc à l'héroïne. mais finalement eliott trouva la force de devenir quelqu'un de mieux, quelqu'un de bien, il accepta la cure de désintoxication, il accepta le sevrage, il accepta de guérir pour elle. il devait le faire, pour amy, pour ne plus jamais risquer de la perdre à cause de ses stupides travers. il a été capable d'accomplir l'impossible pour la rendre fière, pour qu'elle reste. elle lui a sauvé la vie.




_________________
    hopeless
    you're my end and my beginning △ How many times do I have to tell you? Even when you're crying you're beautiful too, the world is beating you down, I'm around through every mood. You're my downfall, you're my muse, my worst distraction, my rhythm and blues. I can't stop singing, it's ringing in my head for you. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
 

(eliott) flowers for a ghost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GHOST ISLAND
» Animation Ghost Stories
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)
» Eliott Tyler
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ADMINISTRATION :: Présentation :: Présentations validées-